La commission des jeux de la Grèce va bannir les casinos en ligne

La Grèce a ouvert son marché en ligne assez récemment et les casinos en ligne ont rapidement proliféré dans le pays. Dans cette optique, le gouvernement Grecque compte bien garder ses devises dans le pays et interdire purement et simplement la présence des casinos en ligne sur les ordinateurs de ses résidents.

A ce titre, une liste noire de 402 sites web sur le point d’être bannis a été brièvement publiée sur le site de la commission des jeux de la Grèce, pour être ensuite rapidement retirée. Le plan du gouvernement grec serait non seulement de demander aux fournisseurs web d’empêcher l’accès à ces différents sites, mais aussi d’imposer aux banques le soin de restreindre toute transaction financière passant par les opérateurs visés.

En effet, comme en France, de nombreux joueurs dépensent plusieurs millions d’euros chaque jour dans les salles virtuelles qui sont pourtant interdites en Grèce mais accessibles avec une simple connexion internet et un ordinateur car aucun blocage n’existe pour le moment.

La Grèce dispose actuellement d’un monopole sur l’industrie du jeu en ligne, statut qu’elle ne réussit toutefois pas à pratiquement défendre ni opérer. La Commission des jeux a l’autorité de distribuer des licences, mais elle s’est restreinte qu’à ne permettre les opérations de l’OPAP, l’organisation publique qui gère tous les paris jugés légaux au pays.

Néanmoins, Bruxelles vient de se pencher sur ce monopole d’état et a donné à la Grèce un délai pour qu’elle entame une ouverture des jeux d’argent à la concurrence. Il semble donc que la Grèce soit le prochain pays à légiférer sur les jeux en ligne.

Full Tilt Poker proposera des jeux de casinos

Full Tilt Poker est une salle de poker en ligne, active de 2004 à juin 2011, soutenue par une équipe de joueurs professionnels. C’est la seconde plus importante salle de poker en ligne, après PokerStars avant qu’elle ne subisse les foudres du Black Friday avec un séisme sans précédent dans le secteur du poker et plus particulièrement aux USA.

Le 15 avril 2011, Full Tilt Poker est bloqué par la justice américaine pour fraude bancaire, blanchiment d’argent et organisation illégale de jeux d’argent. Le 29 juin 2011, les serveurs de Full Tilt Poker répondent aux abonnés absents. En effet, l’Alderney Gambling Control Commission a révoqué la licence de Full Tilt Poker avec effet immédiat. Les joueurs ne peuvent plus s’inscrire, jouer, déposer ni retirer des fonds. C’est la conséquence directe du black friday et des accusations portées par le FBI.

C’est fin 2012, que Full Tilt est autorisé à rouvrir et quelques mois seulement après Rational Group annonce dans un communiqué son intention d’étendre l’offre de Full Tilt Poker aux jeux de casino. Il s’agit d’un changement de cap qui s’inscrit dans la stratégie dessinée par PokerStars vis-à-vis du futur marché du New Jersey.

Selon les journalistes spécialisés, cette stratégie serait directement liée aux projets de Rational Group dans l’État du New Jersey, lequel s’est pour rappel engagé dans la voie de la régulation du poker en ligne mais également des jeux de casino.

Les USA sont donc en passe de réguler les jeux d’argent en ligne état par état en obligeant les opérateurs de jeu à s’associer avec des établissements en dur pour postuler et obtenir une licence d’exploitation en ligne.

Ouverture de casinos en ligne dans le New Jersey

Le cousin Américain de l’Autorité de Régulation des Jeux en Ligne, la Division of Gaming Enforcement, autorité de régulation du New Jersey, a reçu 37 demandes de licences en vue d’entrer sur le marché des jeux en ligne en argent réel qui devrait ouvrir plus tard cette année.
Les casinos en ligne sont donc en bonne passe d’ouvrir dans cet état après le Nevada qui a autorisé l’ouverture des jeux en ligne dans son état il y a quelques mois déjà. C’est donc au tour du New Jersey de se lancer dans la régulation des jeux d’argent en ligne et chaque entreprise a rempli les papiers nécessaires avant la date limite, lundi 29 juillet 2013, et attend à présent l’approbation du régulateur. Les candidatures sont actuellement en cours d’audit tout comme l’a fait l’ARJEL en Mai 2010 en France et les premières licences d’exploitation ne devraient pas tarder à être délivrées.

Les noms des entreprises ayant déposé une demande ne seront pas dévoilés par l’état, mais bon nombre d’entre elles ont déjà annoncé des partenariats. A ce jour, 10 des 12 casinos d’Atlantic City ont passé un partenariat avec des fournisseurs de jeux en ligne. Les deux casinos restants sont le Revel, récemment sorti de faillite selon le Chapitre 11 du Code des banqueroutes Américain, et l’Atlantic Club Casino, qui avait passé un accord avec PokerStars avant de le renier.

Le New Jersey est le troisième état américain à autoriser les jeux en ligne, sous une forme ou une autre. Le Nevada, qui n’autorise que le poker, est le seul état à disposer d’une entreprise à offrir effectivement des jeux pour le moment. Il s’agit Ultimate Poker, qui a sponsorisé Antonio Esfandiari.

Le poker illégal se développe dans les bars du Québec

Tout comme la législation Française, le poker est interdit dans tous les lieux qui ne possèdent pas de licences d’exploitation et seulement autorisés dans les cercles de poker et les casinos terrestres qui peuvent proposer le Texas Hold’em et le Omaha seulement.

Pourtant, le phénomène poker a engendré de nombreux tripaux de poker et il n’est pas rare de voir des parties privées au domicile de particulier ou même dans des bars qui ont pignon sur rue.

C’est le cas au Québec où le poker est joué dans de nombreux bars et autres troquets qui ont transformé leur établissement en véritable salle de poker.

Devant l’ampleur du phénomène, Revenu Québec fait dit ne plus vouloir obliger les tenanciers à enregistrer les recettes qu’ils retirent du poker dans les bars après s’être rendu compte que l’activité est illégale et avoir voulu mettre en place un document de travail concernant l’arrivée, en février 2015, de modules d’enregistrement des ventes (MEV) dans les bars afin que les tenanciers incluent les revenus du poker dans leur déclaration de revenus.

En effet, une étude récente a démontré que plusieurs bars de Québec, comme ailleurs en province, tiennent des salons de poker. C’est habituellement un tiers qui l’administre car beaucoup d’argent y circule à l’abri de l’État. Depuis toujours, le poker est illégal, mais toléré.

La Régie des alcools n’agit pas parce que le poker ne fait pas partie de son cadre réglementaire, et la police l’imite parce que ce n’est pas une priorité, avait révélé Le Soleil. Pour sa part, Loto-

Québec, la seule autorisée à gérer des jeux d’argent ou de hasard, se dit impuissante, même si cela constitue une concurrence directe à ses propres activités.

Casino-bet.fr, c’est le guide des meilleurs casinos en ligne ! Ce site a été crée afin d’aider les joueurs à trouver le meilleur casino en ligne qui répondra à leurs attentes et à leurs envies. Si vous êtes passionné de jeux de casino comme le poker, la roulette, les machines à sous ou encore le blackjack, alors venez faire un tour sur casino-bet.fr.

Avec cet annuaire de casino en ligne, vous allez découvrir les plateformes les plus sécurisées. Grâce à la liste de tous les bonus disponibles comme le bonus de bienvenue, le bonus sans dépôt, le bonus 1er dépôt doublé… Grâce à ce guide, vous allez pouvoir suivre l’actualité des offres promotionnelles, donc, vous ne perdrez rien !

Avec casino-bet.fr, les jeux en ligne n’auront plus de secret pour vous, car les joueurs vont pouvoir connaître toutes les règles de ces jeux et notamment ceux qui seront les plus complexe comme le blackjack, le baccara ou encore le poker.

Avec casino-bet.fr, vous aurez aussi la possibilité de découvrir les sites qui vous permettront de jouer gratuitement afin de vous familiariser avec les différents jeux de casino en ligne !